SF Valognes 2021

Une découverte touristique du Nord de la Manche vécue et racontée par nos 5 participants:

Le Club des 5 à la SF de Valognes.Le piquenique à Fort La HOUGUE

Laurence (Auxerre), Daniel (Sabin), Catherine et Patrick (Launay) et le chien Eliot se sont retrouvés au cœur du Cotentin durant la dernière semaine du mois de juillet pour participer à la 82eme Semaine Fédérale (SF) organisée par le club de Valognes sous l’égide de la FFVélo.

Pour ceux qui ne connaissent pas la formule : chaque jour, pendant une semaine, des circuits (4 à 5 qui vont de 50 km à 180 km environ) sont proposés aux participants.

Les circuits concoctés par nos amis Manchois (et oui on dit Manchois et non pas Manchots ; il ne fait quand même pas si froid …) nous ont permis de découvrir la  totalité de la presqu’ile du Cotentin ; sans ordre de préséance mais en tournant dans le sens des aiguilles d’une montre : la côte Est (au Nord de Coutances) avec notamment le Havre de Barneville Carterets (qui présente des faux airs de St Gilles Croix de Vie d’ailleurs) et les dunes de Vauville ; la pointe de La Hague avec le nez de Jobourg, le phare de Goury et le port Racine (plus petit port de France, excusé du … peu) ; Cherbourg et sa rade artificielle (plus grand port mondial en novembre 1944, débarquement oblige) ; le Val de Saire qui mène à la côte Est de la presqu’ile depuis Cherbourg en Cotentin avec, du Nord au Sud, le phare de Gateville (2nd phare de France pour sa hauteur), la petite ville de Barfleur (arrivée en troisième position lors du concours des petits villages préférés des Français en 2012), St Vaast La Hougue (classée première lors de ce même concours en 2019) avec sa tour Vauban sur l’ile de Tatihou (ile accessible à pied à marée basse) et sa tour de la Hougue, toutes deux inscrites au patrimoine de l’UNESCO, puis des plages, dunes et marais jusqu’à Utah Beach, Ste Mère Eglise et Carentan ; au cœur du Cotentin et au Sud de Valognes : le bocage Normand (avec des zones de marais le long des rivières) avec ses hameaux plus quelques bourgs tels Briquebec ou St Sauveur le Vicomte.

Le tout par des petites routes sympathiques, dans une ambiance bonne enfant et sous le soleil normand. Là, il faut quand même que je vous apporte quelques précisions : le soleil normand c’est comme qui dirait un soleil … discret, mais qui fait (normalement) quelques apparitions tous les jours, qui parfois se permet une grande fête (présent du matin au soir ; mais ça, pour être franc, on ne l’a pas vu pendant la SF mais seulement -2 fois de mémoire – pendant les 2 semaines qui ont suivies). En fait, pour le temps ce n’était (d’après nos informations) pas plus mal qu’ailleurs. Et pour tout dire, en sachant s’abriter au bon moment (lors des averses passagères) il était tout à fait possible d’effectuer des chouettes sorties au sec (Nota : cela a été mon cas pour environ 700km de ballades). Les températures étaient de plus idéales pour randonner.

Quelques « temps forts » de cette SF : la cérémonie d’ouverture qui rassemble tous les participants en préalable à la semaine sportive avec comme toujours les discours des officiels (bien cette année car brefs et concis), les animations musicales avec un très bon groupe plutôt jazzy et une chorale (d’hommes) qui nous a fait penser très fort à notre très cher Président et sa charmante épouse en entonnant « la balade irlandaise » immortalisée, en son temps, par le regretté (normand) Bourvil ; le piquenique « géant » du mercredi organisé en pied du fort de La Hougue (à St Vaast La Hougue) ; ce même mercredi, mais en soirée, le pot organisé par le CODEP 85 qui rassemble tous les vendéens présents à la SF (avec Léon des Herbiers – pour ceux qui le connaissent, mais qui ne connait pas Léon ? … n’est pas cyclo / air bien connu – à la baguette) ; le défilé de clôture dans les rues de la ville de Valognes le dimanche matin qui permet de remercier les bénévoles et officialise le passage de témoin entre la ville qui vient d’organiser la SF et celle qui va lui succéder (pour mémoire : la ville de Loudéac en Cote d’Armor).

En résumé, malgré le contexte très particulier (nombre de participants – entre 5 et 6000 – près de deux fois inférieur à celui d’une SF « classique » et l’absence des cyclos étrangers), une Semaine Fédérale très réussie, « bonne enfant » (comme on les aime) avec de très bons et beaux parcours sportifs, une chouette ambiance (avec notamment des animations musicales au camping fédéral plutôt sympathiques chaque soir), une météo « fidèle » à la légende mais tout à fait appropriée à la pratique du vélo ; un tout qui donne envie dès à présent de se projeter vers la 83eme SF à Loudéac (réservez dès à présent votre semaine du 31 juillet au 7 août 2022).

Pour terminer sur une note similaire à celle utilisée en introduction à ce compte-rendu (référence à la « célébrissime » - beaucoup l’auront reconnue je n’en doute pas – Enid Blyton), je ne peux qu’encourager tous les membres du VC St Gilles qui l’envisagent à participer de manière effective à la prochaine SF de Loudéac (qui s’annonce très prometteuse) en espérant que vienne s’ajouter au club des 5, à minima un clan des 7 et, retour très attendu, notre ami OuiOui (avec sa ptite auto, mais de qui peut il bien s’agir ?)

Le Phare de Gatteville 

Le Port Racine (dit plus petie port de france)

Une plaque de maison à Barleur

Le pot du CODEP

Le camping à Valognes

© 2017 VCSG. Tous droits résérvés.
Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account